Les Délires de Joséphine, c’est un peu de structure, beaucoup de couleurs, et un brin de folie. Derrière les pinceaux, il y a Myriam Struman, ou plutôt Joséphine, son nom d’artiste. A 50 ans, elle quitte les chantiers pour enfiler son tablier. Avec la peinture, elle apprend à canaliser son énergie et extériorise ses émotions… en couleurs.

Découvrez le reportage des Délires de Joséphine sur RTL info ! 🙂

For the English version click here.


Joséphine, pétillante avec un petit brin de folie, nous ouvre les portes de son atelier